Les présidents et chanceliers du Pac-12 se réuniront lundi à San Francisco comme ils le font chaque année à cette époque, mais jamais avec un ordre du jour comme celui actuellement devant eux.

Non, ils ne devraient pas voter sur un nouveau contrat de droits médiatiques, bien qu’il y aura des mises à jour du commissaire George Kliavkoff.

Et non, la présidente de l’USC, Carol Folt, et le chancelier de l’UCLA, Gene Block, ne participeront à aucune partie de la réunion, compte tenu de leur déménagement prévu dans le Big Ten en 2024.

En règle générale, les réunions d’automne comprennent un rassemblement des présidents, des directeurs sportifs et des dirigeants de la conférence, puis une session avec uniquement les présidents et le personnel de haut niveau de la conférence.

Cette année, les directeurs sportifs devraient se joindre à distance, seul le duo local, Jim Knowlton de Cal et Bernard Muir de Stanford, apparaissant en personne.

L’ordre du jour comprendra de nombreux sujets abordés chaque année, y compris des mises à jour opérationnelles, financières, juridiques et NCAA. Mais trois éléments supplémentaires reflètent l’état dynamique des sports universitaires en général et la survie du Pac-12 en particulier.

Kliavkoff et son équipe de direction informeront les présidents sur :

– L’examen en cours par le Board of Regents de l’Université de Californie de l’entrée de l’UCLA dans les Big Ten.

Les régents, qui doivent se rencontrer du 15 au 17 novembre à San Francisco, ont le pouvoir de bloquer le déménagement, de gifler l’UCLA avec une pénalité financière ou de laisser les Bruins rejoindre le Big Ten sans encombre.

– Les dernières nouvelles sur l’expansion des éliminatoires de football universitaire.

L’événement passera à 12 équipes pour la saison 2026, mais les commissaires de FBS tentent de résoudre des problèmes logistiques complexes à temps pour que l’expansion soit mise en œuvre pour 2024 ou 2025.

Le président de l’État de Washington, Kirk Schulz, qui représente le Pac-12 au conseil d’administration du CFP, aura sans aucun doute un aperçu de cette question.

— Les négociations sur les droits médias du Pac-12.

Bien que les négociations soient probablement plus proches de la fin que du début, les présidents ne devraient pas officialiser un accord.

Une conclusion est dans des semaines, au moins, alors que le Pac-12 attend une résolution sur le passage de l’UCLA au Big Ten.

Une fois que la conférence et les partenaires médiatiques potentiels auront pleinement compris l’avenir des Bruins, les détails du contrat pourront être présentés aux présidents pour approbation.

À ce stade, il ne semble pas que le Big Ten soit sur le point d’offrir une adhésion à Washington, Oregon, Stanford et Cal; il ne semble pas non plus qu’un saut dans le Big 12 soit imminent pour l’Arizona, l’ASU, l’Utah et le Colorado.

Cependant, la situation est très fluide jusqu’à ce que les 10 écoles restantes signent un contrat de droits médiatiques.

Les deux partenaires de longue date de la conférence, ESPN et Fox, s’intéressent au football et au basket-ball Pac-12, selon des sources.

ESPN a besoin d’un inventaire pour le précieux coup d’envoi de 19h30 (PT), et peut-être pour les fenêtres sur ESPN +. Pendant ce temps, Fox dispose d’environ 22 plages horaires actuellement allouées au football Pac-12 qui devraient être remplies par un autre moyen si le réseau abandonne complètement son partenariat avec la conférence.

On pense qu’Amazon et Apple sont également intéressés par le Pac-12. Les géants du streaming ne produisent pas leurs propres événements mais pourraient utiliser l’infrastructure de pointe du réseau Pac-12 Dans ce but.





Source link

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *