Fred White, batteur de Earth, Wind & Fire, décède à 67 ans



Fred White, un batteur du super-groupe classique des années 70 Earth, Wind & Fire, est décédé, selon un post Instagram de son frère aîné et ancien coéquipier, Verdine White. Il avait 67 ans.

Verdine White a écrit sur Instagram dimanche, “Notre famille est attristée aujourd’hui par la perte d’un membre de la famille incroyable et talentueux, notre frère bien-aimé Frederick Eugene ‘Freddie’ White.”

Verdine White a qualifié son frère d ‘«enfant protégé» et l’a identifié comme un membre fondateur «original» de Earth, Wind & Fire «avec des disques d’or au jeune âge de 16 ans».

“Mais plus que cela”, a poursuivi Verdine White, “à la maison et au-delà, il était le merveilleux frère qui était toujours divertissant et délicieusement espiègle!”

Les détails sur la cause du décès n’étaient pas immédiatement disponibles. CNN a contacté les représentants du groupe.

Le compte Instagram officiel du groupe également a publié un hommage commémoratif à Fred White, partageant un extrait d’un solo de batterie lors du tour du monde Earth, Wind & Fire au Rockpalast à Essen, en Allemagne, en 1979.

Philip Bailey, l’un des chanteurs originaux d’Earth, Wind & Fire, a également publié en l’honneur de Fred Whitepartageant une image célébrant la double victoire du groupe aux Grammy Awards en 1980.

“Tu vas nous manquer, Freddie”, a-t-il écrit.

Avant de rejoindre officiellement Earth, Wind & Fire, Fred White a tourné et joué de la batterie dans son enfance pour Donny Hathaway, jouant sur son album “Live”.

Avec le groupe, Fred White a remporté six Grammys et a été nominé 13 fois au total, remportant des trophées pour la meilleure performance instrumentale R&B pour leur morceau de 1979 “Boogie Wonderland” ainsi que le même prix pour “Runnin'” de 1977.

En 2000, Earth, Wind & Fire a été intronisé au Rock & Roll Hall of Fame.



[colabot]

Source link
[colabot]

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *