CHER ABBY: Le mari de ma chère amie « Rose » est décédé il y a cinq ans, et elle a lutté contre le chagrin et la solitude. Elle s’est immergée dans son église, ses amis et sa famille. Nous parlions habituellement trois à cinq fois par semaine et nous voyagions ensemble.

Rose a décidé d’explorer les rencontres en ligne. Elle a rencontré un homme et toute sa vie a changé. Elle est devenue totalement impliquée, dépendante, isolée et contrôlée.

Il ne veut rien avoir à faire avec sa famille, ses amis ou sa famille d’église. Rose a cessé toute communication avec les autres. Au bout de deux mois, elle a souscrit une police d’assurance-vie, a emménagé avec lui et a vendu sa maison.

Personne ne connaît son adresse ni ses coordonnées. Elle a supprimé ses amis de Facebook et a cessé toute communication avec sa famille.

Je crois qu’elle dirait qu’elle est heureuse. Pendant ce temps, nous restons attristés, choqués et en colère. Doit-on simplement accepter son choix de vie et passer à autre chose ?

DÉROUTÉ DANS L’IOWA

[colabot]

Source link
[colabot]

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *