Changer la vie des jeunes chez Friends for Youth


En grandissant, Juan Cuevas n’avait pas beaucoup de rêves ou d’aspirations.

Comme beaucoup d’autres enfants d’immigrants issus de la pauvreté, Cuevas a pu voir comment sa famille vivait au jour le jour, de semaine en semaine, d’année en année.

Ce n’était tout simplement pas dans sa nature ou son éducation de penser à long terme. Alors, lorsqu’on lui a posé cette question proverbiale “que veux-tu être quand tu seras grand?” enfant, Cuevas a menti.

“J’ai inventé quelque chose”, a-t-il dit. “Tout ce que je savais, c’est que je ne voulais pas être jardinier comme mon père, mais je n’ai jamais eu d’objectifs, je n’ai jamais eu de rêves comme ça.”

Au collège, Cuevas a eu du mal avec les notes. Et ses parents, eux-mêmes peu scolarisés, ne pouvaient pas l’aider. Enfant timide, il a eu du mal à se faire des amis et s’est isolé socialement. Il savait qu’il ne fallait même pas interroger ses parents sur les activités parascolaires ou les sorties ; il connaissait déjà la réponse — ils n’avaient pas d’argent.

Mais un jour, tout a changé pour Cuevas. Par hasard, dans le couloir de l’école élémentaire John F. Kennedy à Redwood City, il a été approché par un ami se vantant de toutes ces nouvelles choses qu’il a pu faire avec son nouveau “mentor” grâce à un programme appelé “Amis pour les jeunes.”

Aller au cinéma? Kayak ? Camping? Se faire des amis? Tout cela ressemblait exactement à ce qui manquait à Cuevas.

Juan Cuevas, un mentoré devenu mentor chez Friends for Youth, pose pour une photo au parc central de San Mateo à San Mateo, en Californie, le lundi 24 octobre 2022. Friends for Youth Wish Book.  (Nhat V. Meyer/Bay Area News Group)
Juan Cuevas, un mentoré devenu mentor chez Friends for Youth, pose pour une photo au parc central de San Mateo à San Mateo, en Californie, le lundi 24 octobre 2022. Friends for Youth Wish Book. (Nhat V. Meyer/Bay Area News Group)

“Il m’a dit tout ce qu’il ferait, qu’il obtiendrait de l’aide et des entretiens individuels”, a déclaré Cuevas. “J’ai dit:” Oh mec, je veux ça. Je n’ai jamais eu ce tête-à-tête avec mes parents. Nous ne sommes jamais allés nulle part à cause de problèmes financiers. À ce jour, je suis tellement reconnaissant pour cet ami parce qu’il a changé ma vie.

Depuis 1979, Friends for Youth s’efforce d’autonomiser les jeunes mal desservis grâce au mentorat et aux relations communautaires, en forgeant des amitiés durables entre les mentors et les mentorés et en développant de nouvelles compétences, en enseignant de nouveaux passe-temps et en offrant des expériences que de nombreuses personnes à faible revenu n’ont tout simplement pas la chance à.

Pour Cuevas, le programme a été transformateur. Il a commencé à 13 ans et est resté pendant deux ans, travaillant avec son mentor pour améliorer ses notes, planifier l’avenir et puiser à l’intérieur de lui-même pour découvrir ce qui l’a inspiré dans la vie.

Pour continuer à changer la vie de plus de jeunes comme Cuevas, Friends for Youth recherche 30 000 $ via Wish Book pour étendre les services de mentorat aux élèves en difficulté et à faible revenu des écoles de San Mateo et du comté de Santa Clara.

“Nous avons un immense besoin d’interaction sociale et d’apprentissage socio-émotionnel sur les campus scolaires pour que les élèves se sentent connectés à leurs communautés scolaires et s’épanouissent dans l’éducation”, a déclaré la directrice associée de Friends for Youth Christine Akhtar. «L’argent financera deux programmes pilotes dans de nouveaux districts scolaires, desservant 20 élèves supplémentaires, et nous aidera également à augmenter nos jumelages de mentorat 1 à 1 de 10. Cela se traduit par 30 nouveaux élèves et leurs familles servis pour un impact total de 120 personnes.

Grâce au programme, Cuevas a eu ses premières aventures, des expériences qu’il n’aurait jamais cru possibles car il avait été retardé par un manque d’argent. Il est allé faire du kayak pour la première fois avec son mentor à Elkhorn Slough, et à ce jour, chaque fois qu’il passe devant, il se souvient de la joie juvénile qu’il ressentait à l’époque et à quel point tout cela semblait merveilleux et nouveau.

Au moment où il est arrivé au lycée, Cuevas a déclaré qu’il avait commencé à prendre sa vie au sérieux.

“J’ai réalisé que j’aimais visiter de nouveaux endroits, je voulais voyager et je voulais le genre de vie que mon mentor avait”, a déclaré Cuevas. “Elle avait du succès, un agent de la DEA, avait une maison, avait une bonne famille, et je me souviens avoir pensé : ‘Je veux faire ça aussi.'”

Cuevas a terminé ses études secondaires, est allé à l’université, a voyagé à travers la Californie et le pays et a appris sur lui-même grâce à cela, gardant toujours à portée de main les conseils que son mentor lui a donnés – toujours essayer de nouvelles choses. Cuevas, 38 ans, travaille maintenant dans les ressources humaines dans la Silicon Valley, et comme moyen de redonner, il s’est porté volontaire pour obtenir son propre mentoré via Friends for Youth il y a deux ans. Il vit à Belmont.

“J’ai commencé à penser, j’aimerais être ce changement pour quelqu’un comme moi comme mon mentor l’a fait pour moi”, a déclaré Cuevas. “Je ne m’en étais pas rendu compte à l’époque parce que j’étais jeune, mais en tant qu’adulte, je me rends compte que cela a eu un impact énorme sur moi. J’avais plus d’amis, je suis devenu plus extraverti et je me suis ouvert à de nouvelles choses. Je voulais donner ça à quelqu’un qui aurait pu être dans ma position.

Pour Akthar, l’argent aidera à atteindre plus d’enfants comme Cuevas et, espérons-le, leur montrera qu’une nouvelle vie est possible.

“Nous pensons que ceux qui sont les mieux placés pour servir la communauté sont issus des communautés elles-mêmes, et notre objectif est de rester en contact avec nos jeunes après la fin de leurs programmes de mentorat d’un an”, a déclaré Akhtar. “Nous incluons leurs voix dans l’élaboration de programmes et les engageons en tant que conférenciers et mentors, dans le but d’embaucher d’anciens mentorés en tant que stagiaires, et éventuellement, du personnel et des dirigeants.”


LA SÉRIE DE LIVRES DE SOUHAITSWish Book est une organisation à but non lucratif 501(c)(3) gérée par The Mercury News. Depuis 1983, Wish Book produit une série d’histoires pendant la période des fêtes qui mettent en lumière les souhaits des personnes dans le besoin et invitent les lecteurs à aider à les réaliser.

SOUHAITERLes dons aideront Amis pour les jeunes étendre ses services de mentorat dans les comtés de San Mateo et de Santa Clara. Objectif : 30 000 $

COMMENT DONNERFaites un don à wishbook.mercurynews.com ou courrier dans le coupon.

SUPPLÉMENT EN LIGNELisez d’autres histoires Wish Book, visionnez des photos et des vidéos sur wishbook.mercurynews.com.

[colabot]

Source link
[colabot]

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *